Les romantiques voyaient dans les ruines antiques, réelles ou artificiellement recréées, le miroir de leurs passions et mélancolies. Les ruines modernes peuvent évoquer une semblable nostalgie chez certain, mais elles me procurent du calme. C'est une certaine douceur que de déambuler au sein de bâtiments décrépits, comme immobilisés dans un temps qui nous dépasse. Le manque d'information sur les lieux permet d'en préserver l'état, souvent menacés de dégradation ou de vandalisme.

_DSC2175

_DSC2175

Toutes photographies © L'oeil du Yak - Romain Nugue 2009 - 2020